RSS

Archives de Tag: histoire du café

Les débuts, le monde arabe

Caravane de marchands de café

Depuis le premier billet, nous avons fait quelques allers-retours dans l’histoire. Revenons maintenant aux débuts de l’expansion du café, qui s’est longtemps limité aux pays arabes et musulmans.

Après que ses fruits eurent été découverts en Abyssinie, le caféier a été cultivé dès le IXe siècle par les Arabes, qui contrôlèrent le commerce des grains jusqu’au début du XVIIe siècle. Le café apparaît de fait comme une « invention » de cette civilisation, d’où l’appellation « arabica ».

Pendant cinq à six siècles, la consommation de café a été limitée au monde arabe. Le port de Moka (au Yémen) détenait le monopole de son commerce, y compris lorsque les européens commencèrent à s’y intéresser, jusqu’au début XIXe siècle.

Après que le café s’est répandu en Perse au début du XVe siècle, le premier débit public apparut vers 1450 / 1470 à La Mecque. Hommes et femmes y allaient pour jouer aux échecs, écouter de la musique et deviser en dégustant leur cahoua. Deux autres villes ont joué un rôle important : Le Caire et Istanbul.

Le café atteignit progressivement ces trois villes et a commencé sa grande histoire. Le vin étant interdit, le café se substitua à lui grâce à ses vertus psychoactives. De ce fait, dès le début, des théologiens tentèrent de l’interdire. On le soupçonnait de favoriser le dérèglement des sens mais il remplissait surtout cette fonction de lien social dont l’incidence religieuse et politique inquiétait les puissants pour la raison qu’il favorisait la fronde. Le café était politique. Comme rien dans le Coran ne proscrit sa consommation, les interdictions ne firent pas long feu.

Voilà rapidement comment notre boisson préférée a commencé son histoire. Histoire géographiquement limitée car les arabes gardaient jalousement ce fruit unique. A tel point que l’exportation de plants était interdit. Leurs plantage à l’étranger, en Inde d’abord, par les Hollandais, est digne d’un roman d’espionnage. J’en parlerai bientôt.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 13 février 2013 dans Histoires et Histoire

 

Étiquettes : , , , , ,

Les Origines du Café

Bienvenue à vous sur ce nouveau blog. Un blog qui va parler de café, du grain, de son histoire, des lieux, des personnes qui le font. Qui font le café, qui animent les lieux où on le boit et qui me le font aimer. Quant à moi, j’espère vous le faire aimer aussi.

Pour ce premier billet, je voulais commencer par le commencement : les origines du café. Mais c’est un peu ardu car rien ne nous permet de savoir comment nous nous sommes mis à en consommer et personne ne peut dire scientifiquement quand et comment la plante a été découverte.

Comme les gens heureux, le café n’a pas d’histoire. Mais il a une légende. caravane-de-marchands-de-cafe

La légende, donc, nous parle de Kaldi, Berger d’Abyssinie (Éthiopie) qui vit ses chèvres tout excitées après qu’elles eurent mangé les fruits d’un arbuste. Des moines d’un prieuré voisin eurent l’idée de les faire bouillir pour en boire l’infusion. Kaldi est le plus connu. Il apparaît aussi dans les Mille et Une Nuits dont les histoires remonteraient aux IIIe siècle de notre ère pour les plus anciennes. Mais avant tout ça, Homère, dans l’Odyssée, parle d’Hélène et du Népenthès, venu d’Égypte, qui serait un mélange de café et de vin.

D’autre part, les musulmans pensent que c’est l’archange Gabriel qui révéla à Mahomet les vertus et la manière de préparer le café. C’est après cette révélation que le prophète, alors affaibli, fut remis sur pied et put désarçonner quarante cavaliers et honorer quarante femmes !

Dans la réalité, on peut difficilement imaginer que depuis la Préhistoire, l’Homme soit passé à côté d’un arbre aux fruits aussi rouges sans s’en préoccuper. 2000 ans avant notre ère, en ce qui est actuellement l’Éthiopie, on consommait ces fruits en bouillie, mélangés à de la graisse animale. Quand avons-nous eu l’idée de l’infuser pour le boire, personne ne le sait exactement. Entre le troisième et le douzième siècle de notre ère, c’est en gros la fourchette dans laquelle on pourrait situer la légende de Kaldi que nous avons vue plus haut.

L’origine géographique du café se situe entre l’Éthiopie et les hauts plateaux du Yémen et sa consommation se répandit dans tout le monde arabe, faisant la fortune d’un port de la mer Rouge : Moka. C’est de là que partait le café exporté dans l’ensemble du monde musulman, au gré des caravanes, jusqu’au XVIe siècle.

Voilà une petite histoire du café. Mais j’aurai l’occasion d’y revenir assez souvent…

 
9 Commentaires

Publié par le 9 décembre 2012 dans Histoires et Histoire

 

Étiquettes : , , , , , , , ,